12/10/2020

LES MAIRES ADOPTENT UNE MOTION POUR L’AVENIR DE LA VALLÉE DE LA ROYA

Les 2 et 3 octobre 2020, la vallée de la Roya a subi des pluies hors du commun avec, en moins de 24h, l’équivalent de quatre fois les pluies habituelles du mois d’octobre. La conséquence immédiate fût une violente crue de la Roya avec plus de 900 m3/s, entrainant une catastrophe sans précédent dans la vallée.
 
Les premières pensées des élus de la Communauté de la Riviera Française vont à l’attention des victimes et de leurs proches, à l’attention des sinistrés qui subissent désormais les difficultés du quotidien et l’incertitude de l’avenir. Les maires et les élus expriment leur plus profonde solidarité envers la population de la vallée. Chacune des communes a contribué aux efforts de première urgence depuis le 3 octobre dernier. La population de la Riviera française, avant eux, a exprimé à travers ses actions spontanées, une très forte solidarité qui témoigne d’un même sentiment d’appartenance à ce territoire.
 
Alors que l’Etat annonce la nomination d’un Préfet chargé de coordonner la reconstruction de la Roya, alors qu’une « task-force » d’acteurs publics de premier rang se met en place pour rassembler les moyens financiers et techniques adaptés à ce projet ambitieux et vital, il apparaît plus que jamais nécessaire que les populations puissent être étroitement associées à la définition du projet de territoire et de leur vallée. Les Maires, légitimes représentants des populations et du territoire, réunis ce lundi 12 octobre en bureau communautaire autour du Président Jean-Claude GUIBAL, affirment leur volonté que la Communauté de la Riviera française porte ce projet de territoire, et qu’à ce titre elle soit en charge de la Maîtrise d’Ouvrage de la conception de la renaissance de la Roya. Il s’agit de reconstruire aujourd’hui la vallée de demain, c’est-à-dire une vallée qui aura su préserver son identité et où ses habitants pourront travailler en toute sérénité dans un environnement durablement préservé.
 
Les maires des 15 communes réaffirment leur attachement à leur structure intercommunale qui correspond, en ces moments difficiles, à la meilleure réponse pour bâtir une communauté de destin à taille humaine.
 
 
 
Crédits : Vincent Jacques